Jаrrу stupéfаit : Un саndidаt dе Tоut lе mоndе vеut prеndrе sа plасе révèlе êtrе lе frèrе d’un сélèbrе сhаntеur.

Jаrrу stupéfаit : Un саndidаt dе Tоut lе mоndе vеut prеndrе sа plасе révèlе êtrе lе frèrе d’un сélèbrе сhаntеur.

C’est le genre de révélation auquel il ne s’attendait pas. Ce vendredi 18 août, comme chaque midi depuis le 5 août dernier, Jarry présentait l’émission Tout le monde veut prendre sa place, qu’il anime depuis le départ de Laurence Boccolini.

Avec sa bonne humeur habituelle, le présentateur n’a pas manqué de plaisanter avec les candidats présents.

Il a notamment échangé avec Claude, un enseignant retiré qu’il a tenu à charrier sur son âge. « Je vous ne demande pas votre âge ?

Personne ne saura que vous avez 78 ans », s’est-il amusé en préambule, avant d’inviter ce retraité de l’Éducation nationale à évoquer son parcours.

« J’ai enseigné 24 ans à l’étranger dans six pays différents : Madagascar, le Niger, l’Arabie Saoudite, l’Éthiopie, Mayotte et le Gabon », a précisé le candidat en préambule, avant de confier une drôle d’ anecdote sur la vie.

« A cinq ans, j’ai quitté mon Loiret natal pour aller habiter dans le musée du Luxembourg à Paris, c’était le logement de fonction de mon père, c’est là où est né mon jeune frère : Gérard Palaprat, qui était un chanteur connu dans les années 1970.

Après, j’ai quitté Paris pour aller faire mes études à l’école normale de Blois, puis après il fallait que je fasse mon service militaire donc j’ai demandé à partir de Madagascar », a continue le retraité bavard, avant de se faire interrompu par Jarry qui l’a invité, avec humour, à ne pas raconter « toute sa vie ».

Gérard Palaprat a connu son heure de gloire dans les années 1970, en signant des tubes comme Fais-moi un signe ou Pour la fin du monde.

Il avait également participé à la comédie musicale Hair et avait rejoint, en 2010, la tournée Âge tendre et tête de bois, qui réunissait d’anciens artistes de variétés.

Le chanteur, qui avait fait une dernière apparition médiatique dans la rubrique fait divers après une condamnation pour violences conjugales, était décédé à Niort, en 2017, des suites d’un cancer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *